Etude. La permaculture peut-elle faire vivre des agriculteurs?

Envoyer par email

Une première étude réalisée sur les performances économiques d'une ferme en permaculture en France vient d’être publiée par le Sad-apt (un laboratoire commun à l’Institut national de recherche agronomique (Inra) et l’école Agro Paris Tech). Ses chercheurs se penchent en effet depuis deux ans sur la célèbre ferme du Bec Hellouin, référence nationale du « maraîchage biologique permaculturel ».
Les légumes produits sur la ferme en 2012 - où la météo a été particulièrement médiocre - montrent que l’on peut réaliser au moins 32 000 euros de chiffre d’affaires sur 1000 m2 de surfaces cultivées pour 14 000 heures de travail sur une surface d’environ 1000 mètres carrés. Notons que cette surface équivaut à six terrains de volley-ball, ou à un septième de terrain de football, et que la taille moyenne des exploitations agricoles françaises est de 55 hectares, soit 550 fois plus. Les auteurs de l’étude se sont également essayés à une estimation de la marge réalisée sur l’année - décompte fait des charges et des investissements initiaux - et aboutissent à 14 130 euros pour l’année, soit l’équivalent du Smic.« Il s’agit de premiers travaux mais cela confirme l’intuition du départ qui est qu’une petite surface de 1000 mètres carrés permet de créer une activité à temps plein rémunératrice pour une personne. C’est très encourageant pour nos recherches sur l’agriculture en périphérie des villes », décrypte Francois Léger. Texte paru sur terraeco.net

Type de ressource: 
Rapport, étude
Auteur: 
Sacha Guégan
Année de parution: 
2013
Langue: 
Français
Public cible: 
Acteurs économiques (production, transformation, distribution, ...)
Organisations (environnement, social, santé, filière alimentation,...)
Acteurs (para)publics (communes, administrations, ...)
Lien vers les projets: 
Thème: