Les semences de la faim, la politique européenne de soutien aux agrocarburants : vers un scénario catastrophe

Envoyer par email

Les objectifs d'incorporation d'agrocarburants dans les carburants traditionnels au sein de l’Union européenne, correspondent en fait à des subventions accordées aux gros industriels de la filière. Ces subventions pourraient coûter quelque 30 € par an à chaque adulte d'ici 2020, et privent des millions de personnes de leur accès à la terre, à l'eau et à l’alimentation. Les pays dans lesquels les droits fonciers sont peu sécurisés constituent les principales victimes des accaparements de terre, dont la plupart visent à produire des agrocarburants. Si les terres utilisées pour produire les agrocarburants nécessaires à la consommation européenne en 2008 avaient été consacrées à la production de blé et de maïs, elles auraient pu permettre de nourrir 127 millions de personnes pendant une année entière. Il est absolument inacceptable de détourner des ressources alimentaires pour remplir nos réservoirs alors même que les populations les plus pauvres ont faim. Les États membres de l'UE ont en leur pouvoir de faire la différence pour améliorer la vie de ces millions de personnes souffrant de la faim. Il est temps de mettre un terme aux objectifs chiffrés d'incorporation d'agrocarburants dans les carburants traditionnels en Europe.

Type de ressource: 
Rapport, étude
Auteur: 
Oxfam
Année de parution: 
2012
Langue: 
Français
Anglais
Public cible: 
Adultes
Grand public
Acteurs de l'éducation (crèches,écoles, ...)
Acteurs économiques (production, transformation, distribution, ...)
Organisations (environnement, social, santé, filière alimentation,...)
Acteurs (para)publics (communes, administrations, ...)